Prête-plume : le rédacteur web de l’ombre

La rédaction web est la plupart du temps un métier de l’anonymat : le rédacteur produit des textes dont il cède entièrement les droits à son client. Il n’apparaît souvent nulle part, n’est pas cité.
Heureusement pour notre profession, il nous reste les pages Références pour valoriser notre travail. Mais lorsque l’on écrit pour un client qui signe de son nom, le défi devient tout autre…


Ne plus écrire POUR l’autre mais à sa place.

Il existe plusieurs raisons pour lesquels le rédacteur web peut servir de prête-nom. La plupart du temps, son client a une idée d’article mais manque de temps ou de savoir-faire pour le rédiger lui-même. Il lui exprime son souhait, fournit les sources adéquates, et expose son point de vue pour personnaliser l’article. A terme, C’est bien lui, le client qui signera le texte de son nom. Aux yeux des internautes, il en sera l’auteur.

Le challenge est alors double : non seulement le style et le ton devront lui correspondre, mais sa subjectivité devra également être prise en compte au mépris de notre opinion de rédacteur. Ce type de prestation très “touchy” fait partie des plus intéressantes. Elle nous met face à notre talent, mais également à nos limites. Nous sommes amenés à nous mettre “dans la peau” de quelqu’un que souvent nous venons de rencontrer, avec qui nous avons échangé quelques mots, et qui – nous le savons – s’avérera particulièrement pointilleux et regardant sur notre production.

Voir son texte signé par un autre : une récompense pour son auteur de l’ombre !

Défi relevé ? Pas de citation de références à l’arrivée, mais ce sentiment d’avoir pleinement réussi à comprendre et exprimer la pensée de son client, à le valoriser. Qu’il signe de son nom, prenne la responsabilité des textes sur un blog ou sur un site-forum lu par les professionnels de son coeur de métier, c’est la preuve ultime de notre réussite. Comme un acteur au service de son personnage, on a su l’incarner à travers les mots.